8 Juin # Immerson 3 w/ Burkhard Stangl, Angélica Castelló, Chantale Laplante et Steve Bates @ Oboro

Chesterfield

Burkhard Stangl est né en 1960. Il a étudié la guitare classique, l’ethnologie musicale et a composé un opéra (Der Venusmond, dont la première fut jouée sur le toit de l’Empire State Building). Utilisant majoritairement la guitare et les électroniques, Stangl est un musicien très prolifique dans le monde de l’électro-acoustique. Il a participé à plus de cinquante enregistrements. Vers la fin des annés 90, Stangl vivait à Vienne et était membre des groupes Polwechsel et Plus-Minus.

Angélica Castelló a étudié la musique dans sa ville natale (Conservatorio Nacional de México), à Montréal (Université de Montréal), à Amsterdam (Conservatorium van Amsterdam) et à Vienne (Konservatorium der Stadt Wien, Institut für Elektroakustische und Computer Musik). Elle vit à Vienne où elle enseigne depuis 1999. Elle a fondé et dirige la série de concert “Neue Musik in St Ruprecht” au sein de laquelle des musiciens d’Autriche et de l’étranger performent régulièrement.
Elle travaille avec des artistes de tous horizons, danseurs, écrivains, musiciens, artistes vidéo etc. Même si elle reste fidèle à la musique ancienne (Ensemble fiori musicali), le centre et le cœur de son travail demeurent l’électro-acoustique et la nouvelle musique: Co-création de l’ensemble low frequency orchestra, los autodisparadores (avec Thomas Grill et Katharina Klement), frufru (avec Maja Osojnik), cilantro (avec Billy Roisz), subshrubs (avec Katharina Klement, Billy Roisz et Maja Osojnik) et Chesterfield (with Burkhard Stangl). Avec cet ensemble et d’autres musiciens comme Olga Neuwirth, Wolfgang Mitterer, Martin Siewert, Eva Reiter, Manrico Montero, Mario de Vega, Barbara Romen, Gunter Schneider, Juan Jose Rivas, Marina Rosenfeld, John Butcher, Okkyung Lee, dieb13, Matija Schellander, Kazu Uchihashi, elle a performé à travers l’Amérique et l’Europe.

Chantale Laplante

Chantale Laplante, compositeure, improvisateure et artiste sonore, vit et travaille à Montréal. Pianiste de formation, classique et jazz, elle a fait des études de composition à l’Université de Montréal puis s’est perfectionnée auprès de Francis Dhomont et Jonathan Harvey, dans le cadre de cours privés. Son travail repose sur la sensation et le champ phénoménal du lieu, et se caractérise par une approche au temps non pulsée, imprégnant l’oeuvre d’une impression à la fois de flottement et de tension. Sa pratique est multiple, allant de la composition instrumentale, mixte et électronique, à l’improvisation et, plus récemment, à l’oeuvre in situ. Depuis 2009, elle est chercheure associée au Matralab de l’Université Concordia et, à compter de l’automne 2011, elle est inscrite au Doctorat en études et pratiques des arts de l’Université du Québec à Montréal, avec le soutien d’une bourse du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture.

Steve Bates

Steve Bates est un artiste et un musicien, élevé à Winnipeg et vivant maintenant à Montréal. Venant du milieu de la musique plus noise, l’art de la radio l’a mené vers des projets d’installations, en galerie et dans des lieux publics. Le son est toujours le point de départ de ses projets qui se manifestent comme des évocations de réseaux de communication et de système, ou des expressions d’expérience spatiale et temporelle.

Steve Bates fait couramment usage de matériel sonore spécifique à un lieu dans l’intention de découvrir comment le son influence notre expérience des lieux. Le temps est mesuré, étiré, effiloché, ignoré, et allongé. Bates détient une maîtrise en Arts de l’Université Concordia et a obtenu le prix inaugural, Claudine et Stephen Bronfman des Arts Contemporains. Ses projets en cours incluent une collaboration avec Douglas Moffat en son de terrain, incluant Okta, une installation sonore extérieure, permanente, à plusieurs chaînes commandées par la ville de Toronto, Lanterner un duo de musique avec Marc-Alexandre Reinhardt, et une exposition solo. Steve Bates continue de produire de la musique seul ainsi qu’en collaboration. Ses travaux ont été exposés au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Share on Twitter